« Ethno Ballet : la liberté et l'énergie de la danse tribale avec la grâce et la technique du classique. »

Dans ce deuxième volet de notre entretien, Dana Mussa, qui performera le samedi 29 février au Studio Abrace, nous présente l'Ethno Ballet et ses archétypes féminins

Par Seilya Drine

Dana, pouvez-vous nous expliquer l’Ethno Ballet ?

Ethno ballet est un concept sur lequel je travaille depuis plus de 20 ans. Enfant, j’ai eu l’idée de mélanger deux univers, celui de la danse classique - ou ballet - et celui de la danse tribale. Je suis amoureuse de la danse classique. J’aime sa discipline, sa rigueur, ses règles précises, sa technique et la souplesse qu'elle requiert. Elle nous mène vers l’élégance, la noblesse et la grâce. Enfant, je lisais des livres qui racontaient les danses tribales. Il y avait beaucoup de personnages féminins, des chamanes, des guerrières. J'ai été fascinée par cet univers incroyable de temps anciens. Par cette danse libre, qui nous transmet un message profond. Sa liberté, son énergie, parfois sauvage, presque folle. Et j'ai voulu la marier à la grâce et à la technique de la danse classique.

Quels sont les archétypes féminins ?

Ethno Ballet présente 7 archétypes. C’est un chiffre symbolique, présent dans chaque culture et très ancré en Asie centrale, d'où je suis originaire. Les archétypes se présentent dans un ordre très précis.

La chasseuse. C'est l’archétype féminin sauvage. Elle est primitive. Elle chasse, part en embuscade. Elle attrape, agrippe. C’est une femme courageuse et dynamique. Ce caractère se transcrit dans son langage corporel quand elle danse.

La cavalière. C’est une femme qui guide et contrôle, comme lorsqu'elle monte à cheval, libre d'aller où elle veut. Elle n’a pas peur de quitter son foyer pour atteindre son but. Elle contrôle sa vie, son destin et sait prendre les bonnes décisions.

La guerrière amazone. L’Amazone n’a pas peur d’affronter les problèmes et surmonter les obstacles. Elle sait attaquer et mais aussi protéger. Elle est dynamique, courageuse et intelligente.

La chamane. C'est une femme qui soigne, un médecin de steppe. C’est une femme spirituelle qui fait appel aux esprits. Elle est libre et très puissante. Elle détient le pouvoir de connexion entre la terre et l'au-delà pour soigner les corps et les âmes.

La prêtresse. Elle se distingue de la chamane car elle ne soigne pas, mais c’est à travers elle qu’on peut recevoir les messages de Dieu. C’est une femme prêtresse qui prie au travers de son corps. Elle est délicate, discrète. On la retrouve dans la mythologie grecque et dans beaucoup de cultures.

La reine. C'est l'archétype le plus puissant, qui dirige et détient le pouvoir. Mais pour moi, la reine, c’est surtout celle qui aime et accueille les autres. C’est une femme altruiste, mais qui ne néglige pas son amour propre. Cet aspect se révèle dans les grands mouvements de sa danse, dans l’équilibre et la maîtrise de son corps. On peut influencer les autres une fois que l’on maîtrise son propre corps et son propre cœur.

La déesse. C'est une femme divine. Elle n'est pas réelle, palpable, mais elle est présente partout. Elle est comme l’air, qu’on ne voit pas, mais sans lequel on ne peut pas vivre. La déesse est un esprit, un ange qui nous protège, et qui est toujours là, invisible, pour nous faire du bien.

Une approche différente de la danse classique
C'est positif de mettre en lumière tous ces archétypes féminins. On retrouve partout les termes masculins de « dieu, de roi, ou de prêtre ». Les hommes sont au pouvoir. Mais la femme a elle aussi le droit à cet héritage.
Avec Ethno Ballet, chaque archétype ou personnage nous invite à des mouvements différents. Le geste prend une autre forme si l'on veut attaquer ou si l'on veut protéger. C’est une approche radicalement différente de la danse classique, où on fait un mouvement car on nous dit de le faire sans vraiment nous expliquer pourquoi, alors qu’avec Ethno Ballet on incarne un personnage et l'on sait pourquoi on réalise tel ou tel mouvement.



>> Samedi 29 février, de 18h29 à minuit, au Studio Abrace, Tango tribal, milonga et performance de Dana Mussa. 4 bis Avenue de la pêcherie 95630 Mériel. Contact et réservations : 06 61 89 89 99 | abrace@live.fr

Articles les plus consultés